Pico plume
Blog généraliste d'actualité !
LinkJuice.io

Sérieusement, on peut être heureux en étant triste.

0

Moi je suis triste.

Je souris rarement, j’aime que la musique qui fait pleurer, si y’a pas une majorité d’accords mineurs dans une chanson ça m’intéresse pas, j’aime la pluie, et mes meilleurs souvenirs sont les plus tristes.

Pourtant je suis bien. Et heureux.

Si tu lis du Baudelaire ou du Verlaine, ou même du Victor Hugo (ou n’importe quel mec du XIXè, à l’époque la tristesse était tendance) tu te rends compte qu’on a loupé un truc : les mecs étaient heureux justement parce qu’ils étaient tristes.

La mélancolie, c’est un mot qui n’existe qu’en français.
La mélancolie, c’est la tristesse assumée, la belle tristesse, qui en s’assumant se transforme en bonheur.

C’est peut-être pour ça que Paris est la seule capitale où tout le monde s’habille soit en noir soit en gris.

Bon, moi je me tais au lieu de raconter davantage de conneries, et je reviens en 2018.

N’empêche qu’on n’a pas besoin d’être joyeux pour être heureux.

Les chansons tristes sont les plus belles, les films tristes aussi.

Note de la Direction :
Nos équipes ont maîtrisé l’individu, qui est actuellement hors d’état de nuire.
Nous serons cependant contraints de le relâcher dans la nature en 2018, conformément aux dispositions en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.